Spécial tricot

 

Le « vrai » froid est arrivé chez nous. Celui qui fait de la fumée quand on parle, les doigts rouges et les oreilles gelées. Celles qui partagent des photos de la météo affichant 27° ne pourront pas comprendre, c’est loin pour eux ces froids du grand nord européen 😉 Alors pour elles c’est l’occasion de suivre cet article afin de faire un cadeau 100% DIY pour les fêtes de Noël et leur famille restée en France !

En tout cas, à Hambourg, c’est le moment de ressortir mes aiguilles et d’attaquer à tricoter avec ces merveilles que j’ai ramené de mon dernier voyage au pérou : de la laine en baby alpaga.

Vous trouverez donc dans cet article des adresses web pour acheter vos laines et quelques tutos tricots accessibles aux débutantes. 

 

EDIT : voici mon petit bandeau-papillon réalisé grâce au tuto ci-dessous. J’ai rajouté quelques conseils pratiques suite à sa réalisation à la fin de l’article !

Petits trucs à savoir quand on débute

Le tricot ça impressionne ou ça donne pas envie : on a le souvenir de mamie qui faisait des pulls entiers ou des bonnets pas jojo qui grattent, de mots barbares tels qu’échantillon ou point de riz… Et puis faut être régulier, faut compter, bref, on se met la pression avant même de commencer !

Pour celles qui commencent, entraînez vous avec de la grosse laine et de grosses aiguilles. Vous verrez plus facilement les mailles, et donc les erreurs, et vous comprendrez l’enchaînement des points.

Ne lésinez pas sur la qualité de la laine. On se dit qu’on va acheter de la laine pas chère pour les premiers essais, mais elle va s’effilocher en un rien de temps, n’aura pas de tenue au lavage… bref, il s’agira au début de petits ouvrages nécessitant de petites quantités vous pouvez donc « investir » sur de la bonne laine !

Commencez aussi par le point mousse. C’est un point ultra simple où vous faites toujours le même geste. Et vous pourrez même finir par regarder votre série Netflix en même temps. Si si c’est faisable, promis.

Enfin, ne vous mettez pas la pression : commencez par une écharpe, ou un bandeau. Le truc droit qui ne demande pas de diminution / augmentation ou des points tous droits sortis du magazine Phildar décembre 1983… Bref. Visez easy. Et surtout, n’ayez pas peur de défaire, de vous trompez. Ça peut faire râler, mais c’est comme ça qu’on apprend !

 

 

Si vous tendez l’oreille et ouvrez grand les yeux, je suis sûre que vous trouverez des ateliers qui fleurissent un peu partout en ce moment sur ce thème là.

Pratiquer en groupe, avoir une autre aide qu’une vidéo Youtube qui va trop vite, ça motive !

 

Adresses livrant à l’étranger

Il y a une quantité phénoménale de sites qui proposent des laines et matériel. 

Marie-Claire Idées a publié récemment un article listant 10 boutiques en ligne par ici

We are Knitters propose la livraison dans pas mal de pays. 

Sinon vous tapez la marque de laine que vous voulez sur Google – si possible une respectueuse des animaux et de l’environnement – l’idéal étant qu’elle ne soit pas trop fine et de bonne qualité. Puis vous trouverez plein de boutiques en ligne qui proposent une livraison près de chez vous. Et comme toujours, Google Traduction est ton ami si tu habites en Chine ou en Russie !

 

Tuto tricots tout beaux

Voici une sélection de tutoriels qui vont, je l’espère, vous donner envie de vous y mettre !

Et si vous avez des questions sur l’un deux, n’hésitez pas à me contacter !

Bandeau papillon

Camômille

 

Une réalisation ultra tendance, avec ce bandeau papillon

En point mousse, d’une seule traite pour la partie principale. Aucune difficulté ! 

Si vous ne souhaitez pas faire le cache nœud, vous pouvez juste entourer de la laine pour créer les plis !

 

 

 

 

Snood point mousse 

Apodioxe

 

Un indispensable de l’hiver pour protéger la gorge et avoir bien chaud. Ces snoods sont faciles à réaliser, car on peut contrôler au fur et à mesure la hauteur désirée !

Tuto tricot par ici

 

 

 

 

Bonnet simple

Je n’ai pas réussi à trouver le tuto de ce bonnet qui me rappelle ceux que je fais en crochet. Il s’agit de coudre tout droit et de fermer en haut avec une simple aiguille à laine.

En gros : vous mesurez le tour de tête et vous montez le nombre de maille correspondant (en laissant quelques centimètres pour refermer votre tricot). Vous tricotez au point mousse jusqu’à dépasser la hauteur de tête d’environ 10cm. Cousez avec une aiguille à laine pour refermer le bonnet, d’abord sur le côté puis sur le haut !

Si vous voulez qu’on le fasse ensemble, contactez moi !

 

 

EDIT : Pour le bandeau-papillon, j’ai monté plus de 35 mailles avec de la laine qui se tricote avec des aiguilles n°4. Je le trouve un peu trop large, je vous conseille donc de monter 30 mailles (soit environ 12cm – pour calculer la largeur, n’oubliez pas de desserrer les mailles que vous aurez monté au 1er rang !).

Pour la longueur, vous pouvez tester sur votre tête au fur et à mesure, en n’oubliant pas que le point mousse se détend, et qu’il faut donc ne pas hésiter à « tirer » dessus pour qu’il tienne bien sur votre tête sans glisser !

Pour ma tête (qui est plutôt « grosse ») j’ai fait 40cm de long à plat sans tirer sur l’ouvrage.

Vous pouvez coudre avec une aiguille à laine pour fermer le bandeau.

Pour la petite « patte » du noeud, j’ai fait 4cm de large. Avant de la fixer sur le bandeau je vous conseille de « créer » les plis au niveau de la couture (afin qu’elle soit cachée au final) et de les maintenir avec de la laine. Ensuite vous pourrez coudre votre patte que vous fixerez aussi au bandeau pour éviter qu’il ne glisse.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Bon tricot !

Angélique

Partagez cet article :