Certaines d’entre vous m’ont souvent fait part de leur plaisir de lire quelques mots sur ma ville d’adoption : Hambourg.

Quant à moi, la perspective d’utiliser mon clavier pour parler d’autre chose que des loisirs créatifs (bien que j’adore ça, hein !) , ainsi que ces thématiques « imposées »  qui m’aideront sûrement à trouver l’inspiration auront parfait ma motivation !

J’ai donc décidé de prendre part, tant que je le pourrais et que le thème m’inspirera, au RDV #HistoiresExpatriées, créé par la blogueuse de l’Occhio di Lucie et qui propose à des blogueuses expatriées d’écrire autour d’un thème précis chaque mois.

Cette première édition (à laquelle je suis super à la bourre :D) a pour thème « Mon quartier ».

Mon quartier : Lokstedt

Pour celles qui ne le savent pas, mon expatriation à Hambourg est la deuxième en 10 ans. Nous avons déjà habité ici en 2009/2010, à Hambourg et dans ce même quartier : Lokstedt.

Et si on commençait par apprendre à le prononcer ? Lokschtète. Izy 😉 Il se situe au Nord d’Hambourg, qui elle même est au Nord de l’Allemagne et fait partie de l’arrondissement d’Eimsbüttel.

Côté famille

La raison de notre installation dans ce coin d’Hambourg tient à ce que beaucoup d’expatriés comprendront : il s’agit du quartier où est, pour l’instant, le Lycée Français…

Il est donc privilégié des familles, pas que françaises mais quand même pas mal. 

Ici les parcs de jeux sont présents à chaque coin de rue. Vraiment. Quand les architectes prévoient une construction, ils incluent le parking et dans les espaces verts, des jeux pour enfants ! C’était d’ailleurs un vrai supplice au début, ma biquette étant complètement accroc au toboggan. Elle ne comprenait pas pourquoi on ne pouvait pas s’arrêter tous les 500m essayer ces magnifiques « bodoggan ». Bon, à 4 ans 1/2 et après 2 ans 1/2 passés ici, la passion du bodoggan a foutu le camp. Ouf !

Jusqu’à cet été, nous habitions dans ces maisons fréquentes en ville (enfin, dans la première couronne, car en ville il n’y a quasiment aucune maison) : des Reihenhäuser. Entendez par là des maisons mitoyennes. Sauf que là, hormis un petit bout de jardin riquiqui et des voisins à gauche, à droite et en haut, j’avais plutôt l’impression d’être en appartement. Neuf, certes, mais moi qui adore la solitude et le calme, j’ai eu du mal à m’y faire…

 

Depuis notre déménagement en juillet, le soleil joue à cache-cache avec les énormes arbres qui sont dans notre grand jardin, un vrai luxe par ici ! Nous bénéficions même de quelques pommiers (faut pas parier sur les tomates ou abricotiers par ici…). Un grand trampoline dans le jardin… calme et un peu caché : parfait !

Nous y sommes bien, et j’ai pu aménager une partie de la maison en atelier, qui me permet de faire mes bricolages, mon administratif, sans squatter la table du salon, avec la vue sur mon jardin ensoleillé (quoi ?! c’est MON article, j’ai droit de dire qu’il y a du soleil si j’ai envie !). Bref, on s’y sent bien.

Les filles sont ravies d’être en 2 minutes montre en main à l’école, c’est vraiment appréciable.

 

Côté sorties

Bon c’est là où il faut avouer que Lokstedt n’est pas le meilleur quartier pour avoir une vie nocturne passionnante !

La particularité de tous les quartiers à Hambourg, c’est que tout est accessible à pieds/en vélo/en transport en commun. Je peux donc chevaucher mon fidèle 2 roues pour me rendre au café où je fais le service de temps en temps et y arriver en 15 minutes (parfois plus rapide qu’en voiture !), ou prendre le métro pour rejoindre le centre-ville en moins de 20 minutes.

Un bout de mon chemin à vélo :

Les métros fonctionnent toute la nuit pendant le week-end, puis les taxis sont fréquents et peu chers. Un véritable plus !

Il y a tout de même quelques perles, comme ce petit café Kleines Hofcafé qui accueille mes ateliers de temps à autre où l’on peut prendre un petit dèj avec les copines après avoir déposé les enfants, ou ce nouveau restaurant au cadre fabuleux Pulvermühle. Pour le reste, un coup de vélo et le choix devient si grand qu’on a du mal à se décider !

 

 

 

Et si c’était à refaire ?

Je choisirais de nouveau ce quartier. Ou du moins un quartier aussi paisible que possible à proximité du lycée français. Une partie de celle-ci doit déménager en 2020, et je ne me vois pas du tout habiter dans cet autre quartier, qui est pourtant prisé par beaucoup, bourré de restaurants, de magasins, de lieux où fêter, de quelques parcs de jeux…. Mais je crois que je ne suis pas faite à 100% pour la ville ! Alors ce quartier d’Hambourg me plaît bien dans ma vie de cita-gnarde !

D’ici 2020, beaucoup de choses auront le temps de se passer 😉

Angélique

Partagez cet article :
Cadeau gratuit

Cadeau Gratuit !

 

Restez au courant de toutes les nouveautés et recevez en cadeau le tutoriel vidéo complet pour créer un cache-vase en origami

N'oubliez pas de cliquer sur le mail qui vient de vous être envoyé pour finaliser votre inscription !